Pour des logements à Cointrin

Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Genève, 24 janvier

Le droit au logement est inscrit dans la Constitution suisse. Bien plus qu’un simple droit, c’est une nécessité vitale qui devrait nous rendre plus solidaires à Genève, canton suisse le plus touché par la pénurie de logements.

Plus de 8500 demandes en souffrance à l’État, d’interminables files d’attente dès qu’un appartement se libère, des Genevois forcés de s’exiler ailleurs, des routes surchargées, une demande 10 fois supérieure à l’offre… Que nous faut-il de plus pour agir?

S’opposer aux logements abordables, dans un secteur déjà urbanisé, comme c’est le cas à Cointrin, est un non-sens absolu et un déni de la réalité.

Pour cette raison, le Groupement des coopératives d’habitation genevoises soutient clairement ce déclassement. Trop de bruit? Eh bien, continuons à nous mobiliser pour poursuivre la diminution des nuisances sonores. Luttons contre le bruit, mais ne luttons pas contre le logement. À l’heure des fake news érigées en système, posons-nous la question de savoir à qui une désinformation orchestrée profite; certainement pas aux citoyens genevois.

Construisons ensemble la ville de demain: plus verte, plus calme, plus sociale et inclusive, plus accessible à la classe moyenne et aux familles.

Agissons maintenant plutôt que subir demain. Élevons la voix lors des concertations publiques avant l’élaboration des plans de quartier. Mais n’oublions pas l’essentiel: nos enfants, nos amis, nos collègues ont besoin de logements.

Créé: 27.01.2020, 18h47

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus est à Genève
Plus...