Passer au contenu principal

«Ce n’est pas l’apaisement qu’il faut rechercher mais la victoire»

Les événements du 13 novembre annoncent notre avenir tragique: la probable altération de l’Occident judéo-chrétien. «Nous autres civilisations, nous savons désormais que nous sommes mortelles», écrivait Valéry dans La crise de l’esprit en 1919.

Le 13 novembre nous le rappelle et c’est pour nous que sonne le glas.

Mais à certains égards, les morts qui nous endeuillent nous libèrent: nous désignons désormais l’ennemi. Condition première, si on veut le combattre.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.