John Goetelen: Pardonnons-nous nos offenses

LA revue des blogsAnne Cendre: Cé qu’è l’ainô chez Deutsch, Sylvain Thévoz: Aux Vive Genève, vive la République ! Rémi Mogenet: Le Père Noël attaqué à Genève. Hélène Richard-Favre: Merci à vous toutes et tous! Didier Bonny: Les films que je n’aurais pas dû aller voir en 2018.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

John Goetelen: Pardonnons-nous nos offenses

Nous nous indignons. Nous dénonçons des offenses. Ce faisant nous pensons agir pour le Bien, et nous nous rangeons de son côté. Nous pensons être mieux. Il manque pourtant quelque chose. Les êtres humains sont complexes et parfois contradictoires. Nous pouvons désirer le Bien – qui au fond ne le désire pas? – tout en commettant des offenses. Inconsciemment, ou parce que nous ne voyons pas l’offense. Et peut-être n’existe-t-elle que dans le ressenti de l’offensé. Il est difficile de se voir comme une bonne personne et de reconnaître que nous sommes capables d’offenser. Je n’ai pas de mode d’emploi pour cela. Ma façon est de prendre un moment, périodiquement, pendant lequel je repense à ce qui peut avoir été réellement offensant pour d’autres. Juste le voir, et accepter. Le temps ayant passé, présenter des excuses n’est peut-être plus de mise. Mais nous pouvons travailler à nous pardonner à nous-même, et à éviter de reproduire les mêmes comportements (...)

Anne Cendre: Cé qu’è l’ainô chez Deutsch

Après plusieurs livres sur l’Histoire de Paris et de la France, le comédien propose Romanesque, la folle aventure de la langue française (Michel Lafon, 2018, 398 pages), une somme très digeste, grâce à un style toujours pétillant. (...) La motivation de Lorànt Deutsch ne serait-elle pas de prouver son rapport avec la culture française ? Comme s’il devait se défendre. Car, écrit-il, « qu’est-ce qui définit mieux l’âme et l’identité d’un pays que la langue qu’on y parle ? » En Suisse, cette définition apparemment séduisante n’est guère convaincante. Mais passons. Et prenons le livre pour ce qu’il veut être, un voyage chronologique dans l’évolution de la langue. On y apprend beaucoup de choses, car il a bien bûché, et on s’y amuse, surtout dans les encadrés qui racontent certains détails pittoresques. Genève n’est pas oubliée : sous le titre « Chantons à la manière des Burgondes », Deutsch explique que « les enfants des écoles, pour célébrer l’Escalade, chantent en franco-provençal l’hymne genevois qui rend grâce au Seigneur » et il cite le premier couplet du Cé qu’è l’ainô. La Suisse figure aussi dans ses recherches. Il va chasser le « crétin des Alpes » chez le capitaine Haddock et dans les villages du Valais où il fait remonter le mot au franco-provençal « chrétien », dans le sens d’innocent, simple d’esprit. Est-ce plus consolant ? (...)

Sylvain Thévoz: Aux Vive Genève, vive la République !

(...) A l'humiliation des pauvres. Au dégoût qui augmente. Au lobby des fayots. A l’alignement des bigots. Au risible bonneteau de la tour Baudet. A la militarisation du langage. A la fin de l'honneur. A la faillite des dignes. Au pouvoir de l'argent. A la fange des fondations. A l'argent facile, aux renvois d'ascenseur. Aux pommes pourries. A l'intime. A la connaissance de ce qui nous tient encore et ce qui nous fait vivre. Au 7e ciel, aux cellules de Champ-dol. Aux Vive Genève! Vive la République!

Rémi Mogenet: Le Père Noël attaqué à Genève

La nuit dernière, m'a-t-on raconté, un événement douloureux est advenu à Genève: le Père Noël a été capturé par un spectre qui le guettait depuis la flèche de la cathédrale, où il s'était dissimulé. (...) Les fouilles archéologiques, sans doute, sont indispensables à la science des temps anciens; mais elles ne sont pas sans danger. Si elles sont réalisées sans connaissance approfondie des secrets d'antan, elles peuvent mettre à jour des mystères proscrits par les sages, et jeter l'humanité dans un grand désarroi. Durant plus d'un millénaire, les autorités religieuses avisées avaient interdit toute recherche, pour ne pas déterrer le monstre. Mais on oublia finalement le sens de l'interdit, et on crut qu'il s'agissait seulement de combattre la science. Les prêtres, devenus eux-mêmes ignorants, ne surent point justifier leurs paroles, et l'interdit sacré fut rompu, au sein des consciences. La proscription s'évanouit, et la soif de connaissance fit le reste. Le 13 mai dernier, à quatre heures vingt-trois de l'après-midi, le couvercle qui avait scellé la malédiction fut soulevé, le puits redécouvert, et l'entité hideuse qui y avait séjourné plus de quinze siècles sans périr fut libérée. (...)

Hélène Richard-Favre: Merci à vous toutes et tous!

A l’heure du multiculturalisme, Noël prend une tournure de plus en plus expurgée de sa dimension chrétienne, adaptation oblige à autant d’origines et de confessions diverses que nos sociétés comptent. Pour ma part, en ce jour de Noël, je tiens à remercier toutes celles et ceux qui contribuent à alimenter ce blog de leurs réflexions, de leurs éclairages qui sont autant de pistes à explorer pour évoquer ce monde dans lequel nous évoluons. Soyez toutes et tous assuré(e)s de ma grande reconnaissance et que se poursuivent autant de débats vifs et contradictoires, essentiels à la survie de ce qu’on tient encore à appeler démocratie!

Didier Bonny: Les films que je n’aurais pas dû aller voir en 2018

Sur la septantaine de films que j’ai vus cette année au cinéma, il y a des coups de cœur, à découvrir ici prochainement, mais aussi des ratés. Ils sont au bout du compte peu nombreux, ce qui est plutôt réjouissant. Ils sont classés en fonction de leur date de sortie sur les écrans, car ils méritent tous la place de numéro 1 ex-aequo! « Downsizing » est un film louable dans le sens qu’il questionne l’avenir de la planète (surpopulation, déchets, réchauffement climatique), mais également la place de l’homme dans la société, ses choix, ses relations aux autres, les rapports entre les classes sociales, l’appât du gain et la survie de l’espèce. Mais à trop vouloir embrasser de thèmes, le film les survole, part dans tous les sens et s’enlise définitivement au cours de trente dernières minutes interminables et d’une niaiserie absolue. (...)

Maurice-Ruben Hayoun: Dans les rues de Jérusalem avec des Savoyards…

(...) De mon côté, je leur demandais ce qu’ils comptaient faire pour s’assurer une subsistance pérenne. Je ne reçus pas de réponse claire, en raison de leur jeune âge, peut-être. Mais je dois reconnaître que je fus impressionné par cet amour de la Tradition juive, un amour et une fidélité qui m’animaient aussi jadis, mais qui prirent une autre tournure au fil des années. Je dressai rapidement l’état de mes publications et nous parlâmes de Maimonide et de son Guide des égarés… On me demanda alors si j’avais lu cet ouvrage ; mais la question ne recelait aucune malice, je pense plutôt que dans ces cercles yeshivatiques on met l’accent surtout sur le Mishné Tora, sur l’aspect purement théologico-religieux du grand penseur du XIIe siècle (1138-1204). (...) Cette rencontre avec ces deux jeunes talmudistes, rencontre qui n’avait rien d’une confrontation, a remué en moi des choses si anciennes, des problématiques qui me préoccupaient jadis, mais qui, aujourd’hui, ont perdu de leur acuité. Le peuple d’Israël est un peuple à part (...) (TDG)

Créé: 26.12.2018, 09h34

Articles en relation

Jean-Marc Genet: Parmelin et l'anglais, Nixon et le chinois

Bons blogs Didier Bonny: « Les Veuves » : trop de lièvres à la fois. Pascal Holenweg: La COP24 accouche d'un bébé malingre. Claude Bonnard: La nuit du 21 au 22 décembre 1602 a porté chance à Genève. Bernard Andrié: Vite, une patinoire! Plus...

Denis Berdoz: L’Etape 2018 des TPG

Blogs à lire Xavier Comtesse: L’horlogerie suisse en chute libre annonciateurs de crise ? Jean-Noël Cuénod: RIC et démocratie directe = extrême-droite? Esther Alder: Sans-abri : la fin de la politique du « thermomètre ». Bruno Hubacher: La privatisation de la guerre Plus...

Pascal Holenweg: 2019, année de la défense de l'AVS

La revue des blogs Claude Bonard: Décembre 1813 et janvier 1814, deux mois cruciaux pour Genève. Edmée Cuttat: "Cassandro The Exotico!" La fureur de vivre. Daniel Warner: Direct Democracy vs. Gilets Jaunes. Bernard Comoli: Les Yanomami du rio Marauiá construisent leur avenir Plus...

Arnaud Cerutti: Xherdan Shaqiri, «XS», est bien redevenu XXL

Bons blogs Alain Meury: Femmes de foot. Jean-Noël Cuénod: Gilets Jaunes, les trois premières leçons. John Goetelen: France : si l’on revotait… Manuel Alonso Unica: Bleu, blanc, jaune fluo. Cédric Segapelli : La Ferme Aux Poupées. Pascal Holenweg: "Well Done, old chap"... Plus...

Mathias Buschbeck: Verts et CPEG, sauver les rentes!

La revue des blogs Toni Gambuzza: La CPEG, l’illusion de la décroissance. Le groumeur genevois: Alors? C'est pour bientôt les gilets? Roland Meige: Lausanne, métropole romande. Roland Meige: Lausanne, métropole romande. Magali Orsini: Les "bullshits jobs", Bernard Andrié: Kinigamazi imite Blaser. Mireille Vallette: Le Minotaure islamique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Assemblée du PLR sur l'affaire Maudet
Plus...