Jargon de festivaliers badgés

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Avec ma jaune, je me pointe au moins deux heures avant.» «Oublie, moi j’ai une bleue, j’essaie même pas Debussy à 19 heures, je vais direct à Bazin pour 21 h 30.» «Et moi, j’ai la rose, je suis pas sûre d’entrer, même en faisant la queue une heure plus tôt.» Vous ne pigez rien à ces répliques? Normal, c’est du jargon de festivaliers en rapport avec la hiérarchie cannoise des couleurs de cartes de presse, au nombre de cinq. Soit, du grade le plus important au plus bas: blanche, rose pastille, rose, bleue et jaune. En ce qui me concerne, j’ai la rose pastille, donc je rentre sans problème. Mais les derniers, comme de coutume, sont généralement les moins bien servis.

Et pour certains, la séance presse du dernier Xavier Dolan, Juste la fin du monde, a pris des allures de cauchemar. Dès 18 h 30 mercredi, les blanches, rose pastille et roses ont envahi le théâtre Debussy, orchestre et balcon inclus. Quelques bleues chanceuses ont réussi à se faufiler. Pas une seule jaune, en revanche, n’a pu y accéder. Seule solution pour les refoulés, se rabattre sur l’autre séance de presse, dans la salle Bazin, à 21 h 30. Mais là encore, la priorité est impitoyable. Et après 90 minutes d’attente, les jaunes et quelques bleues sont une fois de plus restées sur le carreau. Pas contents, on s’en doute. Face à leurs protestations, le festival a donc exceptionnellement décidé de tripler la séance et de programmer une supplémentaire à 22 h 30 à la salle Buñuel. Ou finalement tous les petits badges ont pu rentrer. Heureusement que le film était court (97 minutes). Car de 17 h 30 à minuit, files d’attente incluses, c’est cher payé pour un film.

Créé: 20.05.2016, 18h29

Pascal Gavillet,
Rubrique Culture

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.