Instagram, muscles et bons sentiments

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Instagram, plate-forme de l’image… et des muscles. Impossible de les rater en ce début d’année. Entre les messages célébrant 2018 et les déclarations de bonnes résolutions, ils sont là. Bandés, saillants, luisants, avec «une petite veine sur le bibi» (comprendre biceps) si possible.

#nopainnogain

Avec plus de 35 millions de publications pour #muscle, 240 millions pour #fitness, ou encore plus de 15 millions pour #nopainnogain (en gros, «il faut souffrir pour être beau»), le culte du corps et de la salle de muscu a investi le réseau social. À son échelle, la Suisse a aussi succombé au phénomène avec plus de 13 000 publications #swissfitness ou encore 3 500 #swissfitgirl. Un univers avec ses mots-dièses donc, ses codes aussi – les plaquettes de chocolat et les biceps sont souvent privilégiés – et ses stars. Des influenceurs aux noms explicites, composés des suffixes «healthy» («sain»), «fit» ou encore «inshape» (en forme).

#fitfam

Une véritable petite famille - #fitfam pour «fit family» compte plus de 80 millions de publications – qui se répond, s’admire et s’encourage autour d’une passion commune. Des abonnés veulent faire du «muscle de bg (pour «beau gosse»)»? Les leaders leur proposent «une sèche», se posent en exemple, et leur conseillent la plupart du temps de «tout donner», de «croire en eux», et bien sûr «d’être soi-même». Parfois, il faudrait même «sourire à la vie». Sous les messages, les réactions des abonnés sont extatiques…

#bodypositivity

Le muscle n’aurait donc aucun détracteur sur Instagram? Des petites communautés se dressent tout de même pour dénoncer son exhibition à outrance. Les adeptes du #bodypositivity (1,4 million de publications), aiment leur corps, l’acceptent et souhaitent le montrer tel qu’il est. De fait, ils dénoncent volontiers les montages «avant-après», (juxtaposant deux photos d’une personne ayant subi une transformation physique) qui font fureur sur le réseau. Avec un message principal: «Être soi-même». Avec ou sans muscle, le bon sentiment est la vraie star d’Instagram. (TDG)

Créé: 12.01.2018, 12h12

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les HUG enseignent désormais l'hypnose
Plus...