Passer au contenu principal

L’immobilier ne se vend plus à n’importe quel prix

«Beaucoup de bailleurs ne sont pas prêts à faire des concessions sur les prix malgré un taux de vacance croissant dans les objets à louer»