Le curieux marché de l'électricité

Photo d'illustration

Photo d'illustration Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Vessy, 4 février Las de brûler 6 tonnes de mazout en chauffage chaque année, j’ai commandé des panneaux photovoltaïques et une pompe à chaleur. Le projet bouclé, il était édifiant de découvrir que cette démarche n’a strictement aucun intérêt financier, bien au contraire.

Le subside que je recevrai de la Confédération n’est en réalité qu’un prêt déguisé, qui sera remboursé en moins de sept ans avec les impôts que je paierai sur le surplus de courant que je revendrai. Ensuite je serai taxé à vie.

En été mon excédent d’électricité me sera racheté 12 ct/kWh, et revendu au consommateur le plus proche: mon voisin, qui le paiera 26 ct/kWh, un bénéfice de 116% pour les SIG.

En hiver, les restrictions des volumes de fluides caloporteurs font qu’il m’est interdit d’emmagasiner de la chaleur le jour afin de l’utiliser la nuit suivante, ainsi je serai continuellement obligé de racheter du courant.

Le récent fiasco des contrats dénoncés unilatéralement par SwissGrid pose une lumière crue sur les vraies motivations des instances publiques. On constate que leurs sollicitudes pour les énergies renouvelables ne sont que des fumisteries hypocrites; celui qui produira de l’électricité verte le paiera intégralement de sa poche et sera taxé pour son impudence.

Le seul espoir reste dans la prochaine ouverture du marché de l’électricité, qui sonnera le glas des monopoles et peut-être l’arrivée de concurrents plus enclins à acheter une énergie renouvelable à un prix équitable.

Cela serait un vrai encouragement à l’abandon des énergies fossiles si nuisibles à notre environnement.

Créé: 07.02.2020, 18h01

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les PV diminuent depuis que les policiers doivent y écrire leur nom
Plus...