Passer au contenu principal

Coworking, Ré-enchanter le travail

Tel est le thème du livre que je publie ce mois aux Editions Jouvence, et de la conférence qui aura lieu le jeudi 16 juin à la FER, organisée par rezonance.ch La question de notre rapport au travail est d’une brûlante actualité. Etymologiquement, travail vient du mot latin trepalium qui veut dire instrument de torture. Or, le travail ne peut être réalisé sous contrainte, sauf à l’assimiler à l’esclavagisme, aboli de longue date. Aujourd’hui, le coût de l’absentéisme et du burn-out en entreprise est colossal. La question se pose de savoir dans quelle mesure le travail est subi ou, au contraire, un moyen de s’accomplir sur le plan personnel et professionnel.

Voici ce que Matteo Gava, jeune coworker à la Muse, en dit, après un an passé dans cet espace genevois: «Dans ces mois d’expérience, ma vie a traversé des moments forts… J’ai appris une chose sur moi: je suis entrepreneur de moi-même. Les entrepreneurs du passé ont souvent pensé à créer des choses MATÉRIELLES, aux stratégies, à l’argent… Oui, l’argent est important pour vivre, mais il importe aussi de créer sa propre entreprise sur la base de sa propre essence, de ses valeurs, de son ressenti… sans chercher obstinément à faire de choses non compatibles avec son âme, en faisant tout le boulot SEUL, SEUL. La modalité de travail «tout sur mes épaules» est FINIE!!! Aujourd’hui, les entrepreneurs doivent accepter qu’ils sont des PERSONNES, sensibles, qu’ils sourient, qu’ils pleurent, qu’ils ont mal à la tête, qu’ils méritent du temps pour eux-mêmes, qu’ils méritent d’être LIBRES!»

Pour en parler à la FER, Corentin Orsini, auteur de la génération Y présentera son livre au succès fulgurant: Créez le job de vos rêves et la vie qui va avec.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.