Chapeau bas Yann Marguet et Lausanne!

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les communications institutionnelles sont rarement aussi réussies. Pour faire campagne contre le harcèlement de rue, la Ville de Lausanne a osé faire appel à l’humoriste romand Yan Marguet. Et le résultat est très convaincant. En deux minutes d’un film qui nous promène au Musée du harcèlement, tout est dit. Sous la forme de pièces d’art contemporain (sculptures humaines, toile abstraite, parcours sonore, phrases au mur et œuvre classique détournée) et sous la conduite d’un Yan Marguet grimé en commissaire d’expo, le harcèlement de rue est décrit sous toutes ses formes (gestes déplacés, insultes sexistes, propos licencieux, insistance etc.). Quant au message, il est clair: faisons que ce fléau appartienne au passé. La figure du harceleur dans le film est le «Jocond», aux traits mêlés du célèbre tableau de Vinci et du visage de l’humoriste barbu. Dernière séquence: un garçon interpelle une fille qui passe devant lui et il est aussitôt embarqué dans une caisse de transport d’œuvre d’art. Un spot subtil et plein d’humour qui mériterait d’être diffusé dans toute la Suisse romande. (TDG)

Créé: 02.05.2018, 17h12

Olivier Bot, rédacteur en chef adjoint.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La Suisse, nid d'espions
Plus...