La chancelière n’est plus crédible

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Peut-on encore faire confiance à Merkel? Sûrement pas dans le domaine énergétique. La chancelière avait répété pendant la campagne électorale que l’Allemagne tiendrait ses objectifs de réduction des émissions de CO2. S’il le fallait, elle était prête à fermer la moitié des centrales au charbon. En octobre dernier, elle avait même lancé aux «gueules noires» de l’IG BCE, le puissant syndicat sectoriel, qu’elle «garderait le cap» au risque de se mettre tous les mineurs à dos. En novembre, lors de la conférence internationale sur le climat (COP23), à Bonn, elle avait dit: «Le destin de notre planète est lié au changement climatique.»

Que reste-t-il aujourd’hui de toutes ces promesses? Un mensonge électoral. Pour obtenir un accord de coalition avec le Parti social-démocrate (SPD), indispensable à son maintien au pouvoir, Angela Merkel a jeté ses promesses aux orties. Au lieu de reconnaître un échec de sa politique énergétique, elle a préféré céder à la pression du lobby du charbon, grand ami du SPD.

En tant que première économie d’Europe, l’Allemagne a un rôle essentiel à jouer dans la lutte contre le réchauffement. En abandonnant ses propres objectifs, elle va donner le mauvais exemple. Angela Merkel et Martin Schulz, usés par le pouvoir et par les mauvais résultats électoraux, ne semblent plus avoir conscience de la taille de l’enjeu du climat pour notre avenir sur cette planète. Pour cette raison, il serait préférable d’abandonner non pas les objectifs climatiques, mais cette troisième «grande coalition», et de provoquer de nouvelles élections pour laisser à la place une nouvelle génération.

Créé: 10.01.2018, 21h02

Christophe Bourdoiseau, correspondant en Allemagne

Articles en relation

Angela Merkel et Martin Schulz enterrent les objectifs climatiques

Allemagne La protection de l’environnement est la première victime des négociations pour la formation d’une nouvelle «grande coalition». Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...