Passer au contenu principal

Les candidats genevois sont des gens formidables

Les candidats aux élections cantonales sont des gens merveilleux. Du moins dans les mois précédant le scrutin…

On a vu récemment sur les réseaux sociaux des photos de politiciens genevois enlaçant tendrement leur animal de compagnie, exposant ainsi aux yeux de l’électorat attendri leur bonté d’âme et leur cœur d’artichaut.

Puis on a appris dans ce journal que toutes les formations, sans exception, défendaient les produits locaux, le bio et l’agriculture de proximité.

Avec tant de partisans du développement durable parmi les décideurs politiques, on se demande bien comment le marché genevois peut encore être inondé de fraises espagnoles, déversées par des 40 tonnes immatriculés en Pologne ou en Roumanie! Si bien défendus par les futurs élus, les producteurs d’ici vont certainement cesser de subir des pressions sur les prix et la concurrence féroce de produits bourrés de pesticides…

Dernier exemple en date? Comme nous le démontrons, les députés déposent plus de motions et de projets de loi au cours des six mois précédant l’élection qu’à tout autre moment. Avec un pareil zèle en faveur des bonnes causes et une telle ardeur au travail, nul doute que la prospérité et le bonheur de notre République sont assurés pour les cinq prochaines années!

Il faudra simplement, de temps à autre, rappeler aux élus quelles belles personnes ils étaient pendant la campagne. Au cas où certains d’entre eux oublieraient d’être aussi merveilleux après le 15 avril.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.