Le boomerang de l'arbitrage vidéo à la Coupe du Monde

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ce devait être la grande innovation de cette Coupe du monde 2018. L’appel à la vidéo pour aider aux décisions de l’arbitre ne fait cependant pas l’unanimité. Il y a ceux qui déplorent une rupture dans la continuité du match. D’autres qui pensent que la décision arbitrale sur le coup, même injuste, vaut tous les ralentis. Ce que la VAR (Video Assistant Referee) a mis paradoxalement en évidence, c’est l’application aléatoire des règles du football. Une faute dans la surface de réparation a provoqué, dans un cas, un penalty, dans un autre, aucune sanction. Et ne parlons pas des mains, sujettes à caution (volontaires ou pas). C’est d’autant plus étonnant que dans un jeu aux règles plus complexes et nombreuses, le rugby, l’assistance vidéo est installée depuis longtemps et ne fait plus débat. Le coup de com de la FIFA pourrait bien avoir un effet boomerang, en confrontant des arbitres, qui peuvent être influencés par le poids relatif de chaque nation dans le monde du foot, à des images qui sont par définition impartiales. Curieusement, la VAR n’a pas profité à l’Iran, au Maroc, à la Tunisie, à l’Australie et au Nigeria, mais à l’Espagne, au Portugal, à l’Argentine, à la Belgique et à la France. Mais c’est sans doute là faire du mauvais esprit. (TDG)

Créé: 28.06.2018, 08h39

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: les régularisés gagnent plus et vont mieux que les illégaux
Plus...