Un bon médecin

Le vrai-faux médecin des Charmilles, ici à droite.

Le vrai-faux médecin des Charmilles, ici à droite. Image: PATRICK TONDEUX

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Genève, 7 février Un médecin sans autorisation de pratiquer se fait condamner. La «Tribune de Genève» relève la curiosité qu’il n’y avait pas de patient plaignant. La cause en est fort simple: c’était un bon médecin. Je regrette de n’avoir pas été témoin.

J’aurais dit ce que j’ai vu et vécu: dans un premier temps, il a sauvé ma belle-mère en posant le diagnostic de ce dont elle souffrait sans le savoir et il l’a fait admettre à l’hôpital, où elle a été opérée à temps. Grâce à lui, ma belle-mère a survécu pendant plusieurs années.

Dans un second temps, il a fait une prise de sang à mon épouse, qui se plaignait d’être toujours fatiguée, et il a ainsi pu déterminer qu’elle était atteinte d’un cancer. C’est lui qui a mis en œuvre des oncologues. C’est grâce à lui que mon épouse a survécu pendant plus d’une année. Quand sa situation s’est dégradée, c’est encore ce médecin qui est venu à domicile et qui a ordonné son hospitalisation.

Loin que j’aie une quelconque critique à formuler sur ses compétences et son éthique professionnelle, je ne peux que louer des services qu’il a rendus à mes proches.

Si l’on soutient à présent que ses interventions ont appauvri les assurances de mes proches, alors que d’autres médecins auraient sans doute procédé aux mêmes actes et au même coût, je dis qu’il s’agit là d’une construction de l’esprit étrangère à la réalité des choses.

J’ai été très étonné d’apprendre qu’il avait été arrêté dans son cabinet et emmené menottes aux poings sous les yeux de ses patients. S’il était né blanc, l’aurait-on traité de la même manière?

Alain Marti

Créé: 11.02.2020, 19h53

Articles en relation

Un vrai-faux médecin à la barre et des millions réclamés par les assurances

Tribunal correctionnel Un généraliste diplômé en Chine a soigné sans autorisation durant neuf ans. Récit d’audience. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus crée une frénésie de nettoyage
Plus...