Passer au contenu principal

Arrêtons de gaspiller la terre

Lucien Fortunati

Genève, 17 novembre

Nous vivons dans un canton au territoire exigu. Nous vivons sur une planète exiguë qui ne peut répondre à nos besoins effrénés…

Nous devons donc réduire nos besoins, nos exigences, devenir plus frugaux dans notre vie quotidienne, personnelle, mais aussi publique et citoyenne!

Dans ce contexte, est-il bien raisonnable de gaspiller les derniers hectares de terres agricoles du Grand-Saconnex pour y installer cinq terrains de foot (le sucre!) qui sont surtout là pour faire passer l’amère pilule de 90 000 m2 de surfaces commerciales et de bureaux, alors que 337 000 m2 de surfaces de bureaux sont actuellement vides et disponibles dans notre canton?

Un promoteur privé injecte 18 millions de francs dans l’affaire, dont on veut nous faire croire que c’est un partenariat public-privé qui soulage les finances publiques.

Mais ce n’est pas de la philanthropie, le promoteur espère bien récupérer ses billes.

Enfin, on nous dit qu’il n’y a pas de plan B ! Mais c’est pathétique, gouverner c’est prévoir, paraît-il. Ne pourrait-on pas construire le nouveau cycle du Renard à Balexert et installer les terrains de foot du Servette à la place de l’ancien CO?

Du coup, il ne serait plus nécessaire de déclasser et détruire du sol agricole vierge irréversiblement, irrémédiablement!

Ces raisons, et sans doute d’autres, m’amènent à dire NON au déclassement de Pré-du-Stand.

Isabelle Brunier

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.