L’Amérique latine injustement boudée par les investisseurs

La finance en direct

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans un contexte de redressement économique impressionnant du monde émergent, l’Amérique latine est considérée comme le maillon faible en raison des incertitudes politiques, de la faiblesse des fondamentaux et du besoin impérieux de réformes structurelles.

Si cela reste d’actualité, la croissance mondiale stable, les prix des matières premières, l’évolution du dollar américain et la dynamique de la Chine sont autant de facteurs de soutien. Ainsi, les perspectives à court terme semblent suffisamment porteuses pour receler d’intéressantes opportunités d’investissement.

«En Argentine, les récentes élections législatives incitent à l’optimisme»

La reprise brésilienne a été impressionnante, la solidité du réal permettant à la banque centrale de mener une politique agressive de réduction des taux. À l’inverse, le Mexique a vu sa monnaie dévisser de plus de 20% lorsque Donald Trump a accédé au pouvoir, entraînant un rapide resserrement monétaire. Les renégociations de l’Accord de libre-échange nord-américain sont une source d’inquiétude mais les fondamentaux restent positifs, avec une démographie favorable, une main-d’œuvre compétitive et une série de réformes entamées ces dernières années. En Argentine, les récentes élections législatives incitent à l’optimisme quant aux perspectives de réformes alors que les avancées réalisées dans les accords de paix avec les FARC et le rebond du pétrole soutiennent les perspectives colombiennes. Enfin, le Chili bénéficie toujours de son statut de pays refuge malgré sa dépendance au cours du cuivre, et le Pérou, l’un des pays les moins endettés d’Amérique latine bénéficie d’importantes mesures budgétaires.

Créé: 12.11.2017, 18h54

Stéphanie de Torquat, stratégiste, Lombard Odier

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...