La 5e Suisse plus convoitée que jamais

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En année électorale, la mémoire des partis se trouve revigorée. Les Suisses de l’étranger le savent bien. Ils sont quelque 150'000 expatriés à s’être inscrits pour voter cet automne, soit un potentiel électoral équivalent à celui de cantons comme Neuchâtel ou les Grisons. Tout à coup, ils font saliver les formations politiques.

La 5e Suisse est ainsi devenue l’objet de toutes les attentions. On promet de servir ses intérêts, à droite comme à gauche. Les partis redoublent d’efforts pour présenter des candidats résidant à l’étranger. L’UDC en compte 35, le PS 14! L’un ou l’autre a sa chance, certes. Mais la majorité, il faut bien le dire, doit se contenter d’être placée sur des listes spécifiques qui n’ont d’autres fonctions que de donner un coup de pouce aux listes ordinaires, celles où l’on trouve les locaux.

Les voix des Suisses de l’étranger intéressent ainsi plus qu’elles ne sont entendues. Personne aujourd’hui ne représente directement la 5e Suisse sous la Coupole fédérale, comme le fait la Zurichoise Claudine Schmid pour les Français de Suisse à l’Assemblée nationale par exemple.

Le problème est un véritable casse-tête: le Parti socialiste avait proposé la création d’une circonscription électorale pour ce «27e canton». Sans succès. Un rapport est désormais attendu qui devra présenter les avantages et désavantages des modèles appliqués dans d’autres pays.

Mais les réticences sont nombreuses à faire entrer la 5e Suisse sous la Coupole. Pour quoi faire? Ces Helvètes ont choisi d’autres cieux, paient des impôts ailleurs, est-ce vraiment à eux de légiférer pour ceux qui vivent ici? Si l’on raisonne ainsi, il faut toutefois se poser la question inverse. La législature à venir sera cruciale pour les relations avec l’Union européenne: est-il raisonnable que des décisions impactant fortement nos expats ne soient prises par aucun de leurs représentants?

Créé: 24.07.2015, 07h45

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Berne: les poussins ne seront plus broyés mais gazés
Plus...