Passer au contenu principal

Hockey sur glaceRéduction collective des salaires au GSHC

Genève-Servette a trouvé un accord avec les joueurs et le staff de l’équipe professionnelle pour une retenue des salaires portant sur la saison 2020-2021.

Les Aigles ont fait preuve de solidarité.
Les Aigles ont fait preuve de solidarité.
KEYSTONE

La crise du coronavirus, qui a notamment figé le championnat au début du mois de mars, a laissé des traces économiques difficilement quantifiables. Pour surmonter la crise, ou en tout cas limiter les dégâts financiers, les joueurs de Genève-Servette ont collectivement accepté de réduire leurs salaires.

Après des discussions entre le Conseil d’administration et les joueurs (représentés par Noah Rod et Arnaud Jacquemet), ces derniers ont pris la décision d’être solidaires en proposant une réduction de leur salaire pour la saison prochaine. «Cela représente plusieurs centaines de milliers de francs», a expliqué le président Laurent Strawson sans vouloir davantage entrer dans les détails de l’accord.

«Je suis arrivé à Genève à l’âge de 15 ans et tout ce que j’ai dans la vie je le dois au GSHC.»

Noah Rod

«Pour avoir mené les discussions avec Noah et Arnaud, l’intérêt du club a toujours été au centre de l’attention. Nous souhaitions que cette question soit réglée avant le début de la saison pour que les joueurs puissent avoir toute leur tête dans le prochain exercice. Le GSHC est fier de pouvoir compter sur l'exemplarité de ses joueurs», s’est réjoui le président du club genevois.

Quant au capitaine Noah Rod, il a souligné la solidarité dont a fait preuve l’équipe des Vernets. «Nous sommes tous au courant de la situation actuelle. Quand un club doit faire face à une période difficile, il est toujours nécessaire que les employés fassent un effort pour le bien de l’entreprise. Je suis arrivé à Genève à l’âge de 15 ans et tout ce que j’ai dans la vie je le dois au GSHC. C’était donc naturel pour moi, ainsi que pour tous les autres joueurs du club, d’être solidaires.»

Cyrill Pasche