Passer au contenu principal

Soutien à l'industrie du spectacleQuinze lieux emblématiques se sont parés de rouge à Genève

L'action Night of Light s’est déroulée lundi soir dans toute la Suisse. De 22 heures à minuit, plus de 800 sites, bâtiments, châteaux, salles de concerts ou théâtres ont été éclairés en rouge pour attirer l'attention du public sur la situation de l'industrie du divertissement.

Keystone-ATS

L'industrie de l'événementiel et du spectacle a été le premier secteur de l'économie à avoir été touché par la crise du Covid-19. En très peu de temps, événements commerciaux, concerts, festivals ont été supprimés ou reportés à cause de l'interdiction des rassemblements de personnes. Les quelque 71'000 entreprises actives dans le secteur en Suisse ont perdu là leur base de travail. Et la crise pourrait durer plus longtemps encore, car le chiffre d'affaires perdu ne peut pas être compensé. Il faudra des mois avant que l'industrie culturelle ne revienne à la normale.

Pour attirer l'attention du public sur cette situation qui concerne 275'000 personnes en Suisse selon les statistiques fédérales, les entreprises concernées du secteur de l'événementiel ont éclairé de manière solidaire leurs bâtiments ou des lieux emblématiques avec de la lumière rouge. À Genève, une bonne quinzaine de sites se sont colorés ainsi, à l'instar du Jet d'eau, du Pavillon Sicli, du Grand Théâtre, du BFM, de l'Arena ou encore du Théâtre de Carouge ou des Bains des Pâquis.

Le Grand Théâtre vêtu de rouge.
Le Grand Théâtre vêtu de rouge.
Laurent Guiraud

Malgré les récentes ouvertures autorisées par le Conseil fédéral, la branche reste soumise à des restrictions qui pèsent sur leurs budgets. Et comme le secteur culturel est constitué en grande partie de petites et très petites entreprises gérées par leur propriétaire ainsi que d'indépendants, ces derniers se sentent aujourd'hui abandonnés. La suppression du chômage partiel pour les personnes qui se trouvent dans une situation similaire à celle des employeurs et les changements au niveau de l'allocation pour perte de gain des indépendants aggravent sensiblement les perspectives.

Quoi qu’il en soit, l’action de lundi se veut surtout un message positif orienté vers l’avenir, au travers d’une action véhiculant de l’émotion en soulignant des objets d’importance et leur caractère indispensable. La campagne, qui s’inspire d’une action similaire menée en Allemagne, peut être vue sur Facebook et Instagram au moyen du hashtag #nightoflight_ch.