Passer au contenu principal

Fronde alémaniqueQui remportera la bataille des terrasses d’altitude?

Malgré l’interdiction fédérale, cinq cantons autorisent les clients des restaurants sur les pistes à s’attabler à l’extérieur. Reportage.

Mardi midi, on peut manger assis sur la terrasse du restaurant d’altitude Fronalpstock, sur les pistes de Stoos (SZ).
Mardi midi, on peut manger assis sur la terrasse du restaurant d’altitude Fronalpstock, sur les pistes de Stoos (SZ).
Gabriel Sassoon

Son masque est posé sur la table à côté de son casque de ski. La Biennoise Nicole Steiner vient de manger une orange et termine son jus de pomme. Le repas est frugal, mais elle ne boude pas son plaisir. «Ça fait du bien! Ça change de cet éternel masque qui nous étouffe.»

Cette scène ne remonte pas à l’année dernière, avant que la Confédération ne décide de fermer tous les restaurants et d’autoriser uniquement le take away. Elle date de ce mardi, sur la terrasse du restaurant d’altitude Fronalpstock, au sommet des pistes de Stoos, dans le canton de Schwytz.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.