Passer au contenu principal

CanadaQuébec: vente des autos à moteur thermique interdite en 2035

Le Québec s’est donné pour objectif d’avoir en circulation 1,5 million de véhicules électriques sur ses routes en 2030.

François Legault, Premier ministre du Québec.
François Legault, Premier ministre du Québec.
AFP

La vente de voitures neuves à moteur thermique deviendra interdite au Québec en 2035, a annoncé lundi le gouvernement régional. La province canadienne mise sur l’électrification des transports pour réduire ses gaz à effet de serre.

«C’est réaliste de viser 2035», a déclaré François Legault, premier ministre de la deuxième province la plus peuplée du Canada, en dévoilant un plan visant à réduire de 37,5% les émissions de gaz à effet de serre (GES) du Québec d’ici à 2030 par rapport à leur niveau de 1990.

Le Québec joint ainsi en Amérique du Nord les rangs de la Californie, qui s’est récemment fixé la même année pour interdire les ventes de voitures neuves à moteurs thermiques. En Europe, plusieurs pays ont annoncé des objectifs similaires pour 2025 (Norvège), 2030 (Suède et Danemark notamment) ou 2040 (France et Royaume-Uni).

1,5 million de véhicules électriques

Le Québec prévoit d’investir 6,7 milliards de dollars canadiens (4,7 milliards de francs) dans les cinq prochaines années dans le cadre de ses objectifs de réduction de gaz à effet de serre d’ici à 2030.

Plus de la moitié de cette somme sera consacrée à l’électrification des transports, secteur responsable de 43% des émissions totales de GES de la province, riche en hydro-électricité.

Le Québec s’est donné pour objectif d’avoir en circulation 1,5 million de véhicules électriques sur ses routes en 2030.

ATS/NXP