Passer au contenu principal

GenèveQuatre plaisanciers en détresse sauvés sur un voilier

Une intervention conjointe des sapeurs-pompiers et de la police genevoise a permis de secourir quatre personnes en mauvaise posture dans les eaux du bout du lac samedi.

Incendie Secours Genève

Le Service d’Incendie et de Secours de la Ville de Genève (SIS) et la brigade de la navigation de la police genevoise ont procédé samedi matin au sauvetage de quatre plaisanciers sur un voilier échoué entre la Perle du Lac et l’Organisation mondiale du commerce.

Les plaisanciers en mauvaise posture ont eux-mêmes donné l’alerte qui a permis l’intervention des secours. L’opération s’est avérée difficile compte tenu des fortes rafales de vent. «Il a été impossible de remorquer le voilier en détresse. À 9h51, ses quatre occupants ont pu être évacués par une digue et à l’aide de cordes», a déclaré le lieutenant Nicolas Millot, officier de la communication et des relations publiques au SIS, contacté par téléphone. «Les personnes sauvées sont saines et sauves, et ont pu regagner leur domicile.»

Une collaboration des sapeurs-pompiers du SIS et de la brigade de la navigation de la police genevoise a permis le sauvetage.
Une collaboration des sapeurs-pompiers du SIS et de la brigade de la navigation de la police genevoise a permis le sauvetage.
Incendie Secours Genève
Les quatre personnes sauvées sont saines et sauves.
Les quatre personnes sauvées sont saines et sauves.
Incendie Secours Genève
1 / 2

Un bateau de la brigade de la navigation de la police genevoise et un bateau des sapeurs-pompiers genevois qui ont dû mobiliser quinze professionnels, ainsi que des ambulanciers ont été nécessaires au bon déroulement de l’opération.

Nicolas Millot attire l’attention de toute personne voulant naviguer dans les eaux genevoises de prendre en compte la température de l’eau descendue à 8 °C et la forte bise qui souffle ce week-end.

Comm/Eto

19 commentaires
    Allenbach Jean-Marc

    OK, avant d'entreprendre une navigation, on consulte météo-vengeron, windguru ou autre. Cependant, il arrive qu'une avarie rende un bateau moins manoeuvrant juste au moment le plus délicat, sans marge de choix. Une fois que la quille est plantée dans le fond, on ne manoeuvre plus rien.