Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Encre bleueQuand pleurer fait du bien

3 commentaires
Trier:
    le dictionnaire des HUGs.

    Surtout pas en présence d'un service lorsque vous travailliez dans un hôpital des soins psychiatriques. Deux de mes collèges femmes ont dû passé dans les soins obligés par malveillance des français considérant ces pleurs comme dépressions. Actuellement ils vivent sous effet des médicaments psychiques par l'envie matérielle d'une envie d'un groupe. Évidemment les médecins femmes sont pire que les hommes psychiatres. Les soins ce sont donné raison sur l'astuce, il ne fallait pas pleuré en présence d'une ambience délirante conflituelle. En psychologie ils disent comme ils sont bêtes ces français, ces gens d'ailleurs au travail, il ne faut surtout pas bougé un doigt car en réalité ce sont des vraies persécuteurs persecutés d'entretien de savoir rien faire,d'entendre les autres pour inventer une présence négative à eux-mêmes. Satisfaire un monde d'en-haut pour dire qu'ils sont là. L'envie orgueil d'être thérapeute dans un espace des soins minimisant un entourage. Le monde des soins refusent de nos bons soins.