Passer au contenu principal

Politique et coronavirusQuand les élus doivent s’agiter dans un bocal

Les députés fédéraux siègent derrière d’imposantes parois de plexiglas depuis lundi. Et ça risque de durer. Récit d’une drôle de semaine.

Céline Amaudruz  (UDC/GE) s’entretient avec son collègue de parti, Yves Nidegger.
Céline Amaudruz (UDC/GE) s’entretient avec son collègue de parti, Yves Nidegger.
Alessandro della Valle/Keystone

Du Palais fédéral d’avant lépidémie, cette ruche où un compromis pouvait se faire et se défaire en un jour, où ça discutait, critiquait, zigzaguait dans une salle des pas perdus comble, il ne reste presque rien. Depuis lundi, les 246 élus ont retrouvé le Palais fédéral après deux sessions dans les halles de BernExpo.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.