Passer au contenu principal

Notre histoireQuand le parc Geisendorf s’appelait Surinam

En 1770, le long de la rue de Lyon, se trouvait le domaine d’un planteur genevois rentré de la Guyane hollandaise.

L’ancienne maison de maître du domaine de Surinam, démolie pour faire place aux bâtiments du groupe scolaire de Geisendorf.
L’ancienne maison de maître du domaine de Surinam, démolie pour faire place aux bâtiments du groupe scolaire de Geisendorf.
ARCHIVES HONEGGER-PALLARD

Le parc Geisendorf est propriété municipale depuis 1931. Situé rue de Lyon, dans le quartier de la Servette, il est connu pour son école primaire et pour ses ombrages, dont ceux d’un fameux chêne vert au nombre des «arbres remarquables qui racontent Genève» (voir la «Tribune de Genève» des 16-17 mai 2020). Ce parc public était l’immense jardin d’une maison de campagne jusqu’au krach de 1929: la fin d’une époque pour les propriétaires de quelques-uns des anciens domaines du pourtour de la ville. L’un d’eux, et non des moindres, Beaulieu, qui abrite lui aussi une école à l’ombre de ses cèdres séculaires, était aux banquiers Chauvet jusqu’à la faillite de leur établissement au moment de la grande crise.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.