Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Prix d’architecture (1/10)Quand la pierre supplante le béton

La façade en calcaire massif des deux bâtiments du quartier des Sciers, à Plan-les-Ouates, réverbère la lumière et leur confère une élégance folle.
«L’intégralité de la structure porteuse est en pierre massive, c’est remarquable du point de vue de la pureté constructive. En outre, les matériaux naturels – pierre, bois, terre – s’insèrent dans une démarche de notre époque», relève l’architecte spécialiste du patrimoine Francis Jacquier.

«Il y a quelque chose de métaphysique dans l’usage de ces pierres contemporaines des dinosaures, un lien intime, quelque chose qui nous relie à ce qui nous porte.»

Francis Jacquier, architecte de l’Atelier Archiplein
Les murs des espaces communs intérieurs sont également en calcaire massif. Le béton a par contre été utilisé pour les escaliers. Portes et fenêtres sont en chêne, rambardes et huisseries en inox.
De délicates corniches arrondies courent le long des murs et délimitent les étages.

Trois types de calcaire

Genève le 01.09.2021
Concours d'architecture 2021 de la Tribune de Genève.
Ici la Chapelle-les-Sciers en pierre de taille.
© Steeve Iuncker-Gomez

Des murs hors du commun

50 commentaires
Trier:
    Nini

    A part les cuisines riquiqui, l’ensemble est beau : les façades blanches surlignées de frise jaune sont belles, on les regarde avec plaisir. Contrairement à d’autres façades sinistres qui donnent une impression de malaise presque physique.