Passer au contenu principal

Harcèlement à la RTSPlus de 200 personnes ont livré leurs témoignages

L’enquête sur les cas de harcèlements à la RTS comptabilise près de 220 témoignages. Elle fait suite à l’article du quotidien Le Temps «La RTS, Darius Rochebin et la loi du silence» publié en octobre dernier qui révélait des dysfonctionnements au sein de la chaîne de télévision publique.

La SSR a lancé mi-novembre trois enquêtes indépendantes suite à une enquête du Temps qui révélait des dysfonctionnements au sein de la RTS.
La SSR a lancé mi-novembre trois enquêtes indépendantes suite à une enquête du Temps qui révélait des dysfonctionnements au sein de la RTS.
Keystone

Près de 220 personnes ont livré leurs témoignages dans le cadre des enquêtes mandatées par la SSR pour faire la lumière sur des cas présumés de harcèlement à la RTS. Les premiers résultats sont attendus en février et des décisions seront prises dans la foulée.

«Le nombre d’annonces sur la ligne externe a eu un impact sur la longueur de la procédure», a indiqué mercredi à Keystone-ATS Lauranne Peman, porte-parole de la SSR. Elle revenait sur des informations publiées mardi dans Le Temps.

«Les bureaux concernés sont en train de s’organiser pour les traiter au plus vite», ajoute-t-elle en précisant que «ces enquêtes sont menées de manière rigoureuse». Ce travail ne doit pas être fait dans la précipitation pour en garantir la valeur, souligne la porte-parole.

La SSR a lancé mi-novembre trois enquêtes indépendantes suite à une enquête du Temps qui révélait des dysfonctionnements au sein de la RTS en épinglant trois collaborateurs, dont l’ex-présentateur Darius Rochebin. Il est fait état de harcèlement sexuel, de gestes déplacés ou encore d’abus de pouvoir. Deux cadres ont été suspendus et un troisième s’est temporairement retiré.

ATS