Passer au contenu principal

L’art de managementPourquoi les gentils réussissent au travail

Et s’il suffisait d’introduire davantage de gentillesse dans les rapports interpersonnels pour tirer l’entreprise de ses pathologies? Explications des experts.

La gentillesse est devenue un atout dans l’univers professionnel.
La gentillesse est devenue un atout dans l’univers professionnel.
Getty Images

Cet article a été rédigé par les journalistes de «Bilan». Retrouvez le suivi de l’actualité sur Bilan.ch

Être un gentil qui réussit, est-ce possible? C’est la question posée par Yannick Alain dans «Les gentils aussi méritent de réussir», un livre qui vient de paraître aux éditions Alisio. Il y explique qu’il a toujours été décrit par ses collègues et amis comme étant «un vrai gentil». Cet adjectif, loin de lui plaire, a longtemps été source de frustration. «Alors que c’est plutôt une qualité, j’étais très déçu que l’on me définisse comme ça.»

Et pour cause. La gentillesse n’a pas bonne presse. Considérée comme l’apanage des faibles et des naïfs, elle n’a pas sa place dans le monde compétitif du travail. «Gentillesse et réussite ne sont jamais associées, voire apparaissent comme contradictoires». Pire, lorsqu’une personne est aimable, nous nous en méfions. «C’est forcément suspect, qu’est-ce que cela cache?»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.