Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Télétravail des frontaliersPourquoi l’accord fiscal n’est qu’une victoire d’étape

Depuis le 1er janvier 2023, les frontaliers européens domiciliés en France et employés par une entreprise en Suisse peuvent exercer depuis leur logement jusqu’à 40% de leur temps de travail annuel sans devoir verser d’impôt sur le revenu aux autorités fiscales de l’Hexagone.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

S'abonnerSe connecter