Passer au contenu principal

Il revient hanter le cyclismePour tous, Lance Armstrong est la figure parfaite du méchant

Le héros déchu s’explique dimanche dans un documentaire fleuve. Plus personne ne le croit, mais la fascination demeure intacte pour l’une des plus grandes supercheries de l’histoire du sport.

Pour beaucoup, avec le temps, Lance Armstrong est devenu la figure culte du salaud
Pour beaucoup, avec le temps, Lance Armstrong est devenu la figure culte du salaud
AP

Bien sûr, on sait qu’il ne faut pas – ça pourrait réveiller des fantômes. On sait que le monsieur nous mène en bateau depuis bientôt trente ans. Mais on aime trop les odyssées, surtout quand Ulysse est un merveilleux pourri. Alors si Lance Armstrong nous dit, les yeux dans les yeux comme dans la bande-annonce, «je vais vous dire ma vérité», on dresse l’oreille, coupable d’avoir salivé. «Lance», documentaire de 3 h 20 diffusé sur ESPN ce dimanche et le prochain, ne va pas changer l’histoire. Mais il alimente le monstre.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.