Passer au contenu principal

Choc au sommet en LNA de volley-ballPour Chênois, «tout va presque trop bien». Pourvu que ça dure!

L’équipe genevoise s’en va défier le leader Amriswil, battu mercredi à Jona. En cas de succès, elle pourrait le rejoindre en tête du championnat. Le président et l’entraîneur restent prudents.

À l’image de Jakub Urbanowicz, Chênois est en veine et en forme. Le bloc d’Amriswil et du barbu Quentin Zeller lui a pourtant fait des misères lors du match aller.
À l’image de Jakub Urbanowicz, Chênois est en veine et en forme. Le bloc d’Amriswil et du barbu Quentin Zeller lui a pourtant fait des misères lors du match aller.
MAGALI GIRARDIN

«Tout va presque trop bien», lance Philippe Tischhauser en guise de boutade, alors que Chênois s’apprête à défier le leader Amriswil, samedi au Tellenfeld (17 h). Il faut dire que jamais, depuis longtemps, le club genevois ne s’est retrouvé en aussi bonne posture (2e) aux portes des play-off. Pour son président, plutôt habitué à supporter les basses saisons, cette éclaircie a quelque chose de déconcertant, d’extraordinaire si l’on se fie au sens premier du terme. «Jusque-là, on a eu pas mal de chance», dit-il comme s’il entendait ne pas se laisser éblouir par ce brusque bonheur.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.