Passer au contenu principal

La plaidoirie d’une Genevoise à Caen

L'avocate stagiaire sera la seule candidate à défendre les couleurs suisses au concours international de plaidoiries à Caen.

Le 31 janvier, Roxane Allot participera au concours international de plaidoiries des avocats au Mémorial de Caen.
Le 31 janvier, Roxane Allot participera au concours international de plaidoiries des avocats au Mémorial de Caen.
Georges Cabrera

L’avocate commence par un aveu: «Je ne suis pas encore prête», confie Roxane Allot en comptant les douze jours qui la séparent du concours international de plaidoiries des avocats au Mémorial de Caen. La stagiaire de l’étude genevoise Jaquemoud Stanislas sera la seule candidate à défendre les couleurs de la Suisse. Son père fera le déplacement pour écouter sa fille… mais aussi pour goûter aux célèbres tripes à la mode de Caen et aux plateaux de fruits de mer pêchés au large des plages du Débarquement. «Dans la famille, on vit un peu pour manger», sourit la candidate de 23 ans en évoquant le couscous de sa grand-mère, qui vivait en Algérie. Des bons vivants certes, mais drillés aux vertus de la volonté. A grands coups de «quand on veut, on peut». «Mon père croit en moi depuis toujours, mais quand je lui ai demandé s’il me donnera sa voix à Caen dans la catégorie prix du public, il a répliqué: «Je la donnerai au meilleur candidat.» Le ton est donné.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.