Passer au contenu principal

Frédéric Beigbeder : «Vivre en Suisse? Pourquoi pas!»

Invité dans la Cité de Calvin pour faire une causerie sur la femme genevoise, l’écrivain français parle de sa nouvelle vie, loin de Paris et de ses tentations, et de ses envies de paresse.

«Si on doit assigner une mission à l’écrivain, ce serait celle-là, attraper et éterniser ce qui est provisoire, donc vaincre la mort.»
«Si on doit assigner une mission à l’écrivain, ce serait celle-là, attraper et éterniser ce qui est provisoire, donc vaincre la mort.»
Georges Cabrera

À l’invitation de Cartier, qui inaugurait un pop-up store à la rue Céard, alors que sa boutique historique de la rue du Rhône fermait ses portes pour deux ans de travaux, Frédéric Beigbeder est venu faire une causerie autour de la… femme genevoise. Que sait-il vraiment de cette «créature» en voie de disparition? Depuis 2014, l’écrivain est marié à Lara Micheli, une Genevoise justement, qu’il a rencontrée dans une galerie d’art de la Vieille-Ville, alors qu’il «passait des disques» lors d’un vernissage. Il avait 45 ans, elle en avait 20, le coup de foudre fut réciproque. Depuis cinq ans, ces deux-là coulent le parfait amour. Il y a deux ans, ils ont même quitté Paris pour s’installer à Guéthary, au bord de la mer. Un lieu, dans le Pays basque, qui correspond mieux à cette fille de la nature et qui répond aux attentes existentielles de l’écrivain.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.