Le dandy du luxe à la genevoise

CommerceLa marque de mode Berence, fondée par Tarik Adam, vient d’être récompensée pour la qualité de son accueil au quai des Bergues.

Tarik Adam a notamment habillé Antonio Banderas et les joueurs du Servette FC.

Tarik Adam a notamment habillé Antonio Banderas et les joueurs du Servette FC. Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Proposer un service à la carte pour sa clientèle, Tarik Adam en a fait un objectif dès qu’il a créé, en 2007, les premières collections de sa marque Berence. Attiré par la classe à l’anglaise et la «gentleman attitude», il imagine des habits sur mesure qui permettent d’affirmer son style tout en étant à l’aise. «Le vêtement doit s’adapter à la personne qui le porte, et non l’inverse, souligne-t-il. C’est une manière différente de consommer, souvent plus coûteuse mais plus intelligente. Quand on s’y essaye, on ne revient plus au prêt-à-porter!»

Aujourd’hui, le Genevois habille notamment les joueurs du Servette FC, avec lequel il a conclu un partenariat de trois ans en février dernier, mais également les basketteurs des Lions de Genève depuis le mois de septembre: «Un athlète musclé et très grand a besoin de sur-mesure pour ses vêtements de gala, c’est une évidence.»

Issu d’une famille plutôt modeste, Tarik Adam côtoie les enfants du quartier aisé de Frontenex à l’école. «Mon seul moyen d’appartenir au groupe a été de m’approprier les symboles de cette classe sociale, et cela passait par les vêtements.» Vite passionné par le luxe et l’art sartorial, le trentenaire se distingue aussi bien en tant qu’entrepreneur, de comptable, de livreur ou encore de tailleur. En 2016, il ouvre une première boutique à Genève puis, l’année suivante, une seconde à Neuchâtel, des lieux qu’il définit comme des «sanctuaires de l’élégance». L’adresse genevoise vient d’ailleurs de se voir décerner la première place dans la catégorie «accueil» des Prix du commerce de l’économie genevoise.

«Berence est véritablement un rêve de vie, c’était en moi depuis mon enfance», souligne celui qui a habillé le cavalier Steve Guerdat, l’animateur Stéphane Plaza ou encore l’acteur Antonio Banderas. «Les clients de tous horizons sont attirés par le savoir-faire genevois. Le quai des Bergues était d’ailleurs anciennement réputé pour ses fabriques de textiles et de grandes marques de mode ont démarré ici.»

Berence exploite actuellement sept ateliers répartis en Suisse et à l’international. Environ 2500 chemises sur mesure sont confectionnées chaque année. «Nous recevons également des demandes spéciales comme des pantacourts ou même des sarouels!» Un concept qui va désormais s’exporter, puisque l’ouverture d’une nouvelle enseigne est prévue à Paris cette année.

Créé: 07.01.2020, 10h30

Où le rencontrer?

Le Stade de Genève pour supporter le Servette FC: «Je suis un grand fan de foot depuis toujours, j’ai moi-même beaucoup joué.»

La Salle du Pommier, au Grand-Saconnex: «Pour voir jouer les basketteurs des Lions de Genève.»

L’Atelier Cocktail Club, à la rue Henri-Blanvalet: «Un endroit idéal pour boire un verre entre amis le jeudi soir.»

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Chinois exportent à nouveau
Plus...