Passer au contenu principal

CoronavirusPort du masque obligatoire dans les prisons régionales bernoises

Une nouvelle mesure de sécurité sanitaire est dorénavant appliquée dans les geôles régionales du canton afin de prévenir de nouvelles contaminations au Covid-19, a indiqué ce mardi la Chancellerie d’État.

Les personnes détenues doivent respecter l’obligation uniquement quand elles se trouvent en dehors de leur cellule, selon le communiqué publié ce mardi. (Photo d’illustration)
Les personnes détenues doivent respecter l’obligation uniquement quand elles se trouvent en dehors de leur cellule, selon le communiqué publié ce mardi. (Photo d’illustration)
KEYSTONE

Les prisons régionales du canton de Berne introduisent le port du masque obligatoire pour prévenir la diffusion du Covid-19. La mesure s’applique avec effet immédiat et indistinctement aux personnes détenues, au personnel et aux visiteurs.

Le port obligatoire du masque vise à diminuer le risque de propagation du coronavirus, a fait savoir mardi la Chancellerie d’État. Dans les prisons régionales, il n’est en effet pas toujours possible de respecter la distance minimale de 1,5 mètre en raison du manque d’espace, précise le communiqué.

Les entrées et les sorties fréquentes des personnes détenues augmentent en outre la possibilité d’infection par le coronavirus. L’Office de l’exécution judiciaire (OEJ) a publié en conséquence des instructions qui contraignent toute personne pénétrant dans une prison à porter un masque.

400 détenus concernés

Les personnes détenues doivent respecter l’obligation uniquement quand elles se trouvent en dehors de leur cellule. La mesure entre dans le cadre du devoir d’assistance de l’OEJ envers son personnel et les personnes détenues. Pour l’heure, le virus a été tenu à distance des prisons régionales.

L’OEJ gère cinq prisons régionales dans le canton de Berne (Moutier, Bienne, Berne, Berthoud et Thoune). Les établissements comptent près de 400 personnes détenues et 250 collaborateurs.

(ATS/NXP)