Passer au contenu principal

Transports en temps de pandémiePlus que deux TGV allers-retours entre Genève et Paris

Dès jeudi, l’opérateur franco-suisse Lyria ajuste son offre à la baisse, sur fond de mesures sanitaires drastiques en France comme en Suisse.

Sur fond de crise sanitaire, Lausanne perd ses liaisons directes avec Paris.
Sur fond de crise sanitaire, Lausanne perd ses liaisons directes avec Paris.
Keystone-ats

On réduit encore la voilure. Après avoir coupé un tiers de ses liaisons ferroviaires à grande vitesse entre la France et la Suisse à la fin du mois de septembre, TGV Lyria sabre à nouveau, sur fond de crise sanitaire. Dans un communiqué diffusé mercredi, l’opérateur franco-suisse annonce que, dès jeudi, seuls trois allers-retours quotidiens subsisteront entre les deux pays.

Dans le détail, Genève ne conserve que deux allers-retours quotidiens avec Paris (contre huit dans l’offre initiale prévue pour l’année 2020). L’autre paire de trajets se fera entre Zurich et la capitale française. En conséquence, Lausanne ne conserve pas de liaison directe avec la Ville Lumière.

La filiale des CFF et de la SNCF justifie sa décision par les mesures sanitaires prises dans les deux pays. D’une part, la France a été placée en confinement vendredi dernier, tout déplacement sur son sol étant soumis à une attestation dérogatoire. Par ailleurs, la Suisse, bien qu’ayant adouci sa pratique, impose encore une quarantaine à l’arrivée de certaines régions françaises (en l’occurrence l’Île de France et les Hauts-de-France).

Aucun frais d’échange ou de remboursement ne sera prélevé jusqu’au 4 janvier prochain, annonce encore l’opérateur.

1 commentaire
    BotAniC

    Avec Genève qui pris la tête du triste podium des palmarès de contamination en Europe !!!..... estimons nous heureux que nos voisins de l'hexagone veulent bien encore laisser le TGv opérationnel en Suisse.