Plaisir des oreilles et de l'entendement à Pitoëff

ThéâtreAvec le «Hamlet» qu'il vient raccrocher à sa «Nuit des rois», Eric Devanthéry confirme surtout ses talents de traducteur hors pair.

Eric Devanthéry, metteur en scène, directeur de la compagnie Utopia en résidence à Pitoëff et polyglotte.

Eric Devanthéry, metteur en scène, directeur de la compagnie Utopia en résidence à Pitoëff et polyglotte. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les diptyques ayant le vent en poupe sous nos latitudes théâtrales, Éric Devanthéry ne s’en prive pas – et avance gaillardement sa paire shakespearienne. À la reprise d’une Nuit des rois qu’il avait brillamment fait régner sur Pitoëff en décembre 2015, il accroche un Hamlet fraîchement fourbi. Même équipe, distribution quasi identique, si ce n’est que la seconde accueille des interprètes féminines – exclues de la première – pour deux rôles ne souffrant pas le travestissement: ceux de Gertrude et d’Ophélie. Respectivement coupable, avec Claudius (Michel Lavoie), et victime, avec Hamlet (Jonas Lambelet), du détraquement qui saisit le glacial Danemark, voisin des royaumes actuels de par sa notoire pourriture, dès qu’il tombe sur cet os qu'est l’héritage.

Devanthéry semble placer aujourd’hui plus d’ambition dramaturgique encore dans son traitement de la tragédie qu’il n’en plaçait hier dans celui de la comédie écrite à peu de temps d’intervalle par le grand Will. D’où la légère frustration ressentie devant des moyens qui semblent plus modestes: jeu moins fluide, tension quelque peu relâchée, cohérence heurtée. Mais la virtuosité du metteur en scène genevois resurgit aussitôt dans cette autre de ses compétences: sa traduction du texte datant de 1600. Naviguant entre versification et jurons contemporains, il fait irradier comme rarement la richesse transhistorique d’une langue capable d’«être ou pas». Great job! «Hamlet» Théâtre Pitoëff, jusqu’au 16 déc. (intégrale les 3, 9, 16), 022 808 04 50, www.pitoeff.ch

Créé: 05.12.2017, 19h57

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dons d'organes: le Conseil Fédéral veut le consentement des proches
Plus...