Passer au contenu principal

Politique genevoisePierre Maudet se lance: «Audacieux, mais jouable»

De nombreux candidats vont tenter de ravir le siège de l’ex-PLR. Qui, pour certains, a des chances d’être réélu.

À l’heure d’annoncer sa démission jeudi, Pierre Maudet était déjà  en campagne. Ils seront nombreux à se dresser sur son chemin.(KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
À l’heure d’annoncer sa démission jeudi, Pierre Maudet était déjà en campagne. Ils seront nombreux à se dresser sur son chemin.(KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)
keystone-sda.ch

La démission surprise de Pierre Maudet a ouvert l’appétit de nombreux partis prêts à se lancer dans la bataille. L’élection complémentaire du 7 mars ne se résumera ainsi pas à un duel entre le conseiller d’État sortant, ex-PLR, et un ou une candidat·e de son ancien parti.

La gauche voit dans cette démission l’occasion de renverser l’actuelle majorité de droite au Conseil d’État. Elle lancera, c’est certain, l’un·e des siens. Les présidents des Verts et du PS, respectivement Delphine Klopfenstein et Romain de Sainte Marie, nous l’ont confirmé ce vendredi: «Nous ambitionnons de présenter une candidature unique soutenue par l’ensemble de l’Alternative.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.