Passer au contenu principal

Élection complémentaire du Conseil d’ÉtatPierre Maudet n’est pas hors-jeu

Même s’il a échoué dimanche à rester au gouvernement, l’ex-PLR va continuer à peser sur la politique cantonale.

Pierre Maudet s’est dit déçu du résultat, mais a aussi déclaré que le combat n’était pas terminé.
Pierre Maudet s’est dit déçu du résultat, mais a aussi déclaré que le combat n’était pas terminé.
Pierre Albouy

Pierre Maudet a perdu dimanche son pari électoral, mais a gagné une légitimité populaire à poursuivre son combat politique. Arrivé affaibli en campagne par sa récente condamnation pour acceptation d’un avantage indu, par près de trois ans d’affrontements avec ses collègues du Conseil d’État, avec le Grand Conseil et avec son parti, il obtient malgré ces handicaps la confiance de 33,6% des électeurs. C’est spectaculaire.

Insubmersible, ou semblant l’être, Pierre Maudet a clairement annoncé dimanche qu’il ne renoncera pas au combat politique. Mais qu’il se donne le temps de la réflexion pour choisir par quel moyen. Ce qui est certain en revanche, c’est que la prochaine échéance électorale importante est connue: ce sont les élections du Grand Conseil et du Conseil d’État de 2023. Or, avec son score de dimanche, l’indépendant aurait eu toutes ses chances dans une élection générale.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.