Passer au contenu principal

Élection à GenèvePierre Maudet joue son va-tout dans une campagne frénétique

Le ministre démissionnaire mise sur un changement de style total dans l’espoir de conserver son poste. Récit d’une campagne aux allures de «der des ders».

L’agenda de Pierre Maudet a été rythmé toute la semaine par son procès pour acceptation d’un avantage. Le verdict sera prononcé lundi après-midi.
L’agenda de Pierre Maudet a été rythmé toute la semaine par son procès pour acceptation d’un avantage. Le verdict sera prononcé lundi après-midi.
Keystone

C’est la surprise quand, ce 29 octobre, Pierre Maudet annonce sa démission. Il laisse les journalistes médusés par sa déclaration en toute fin de conférence de presse. Le ministre venait de fustiger la décision de ses collègues du gouvernement de lui retirer ses dernières prérogatives après un audit RH. Il démissionne mais reste en poste et se représente. L’ancien enfant prodige de la politique genevoise, candidat en 2017 au Conseil fédéral, entame alors un baroud d’honneur jusqu’au premier tour de l’élection complémentaire, le 7 mars. Une campagne hors norme, comme son acteur principal.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

Articles en relation