Passer au contenu principal

EmploiPetite année pour les frontaliers

Le nombre de frontaliers a augmenté de 0,5% en 2020. La hausse la plus faible depuis vingt ans.

À cause du ralentissement de l’activité économique en 2020, le nombre de frontaliers n’a augmenté que de 0,5%, la plus faible hausse depuis 1998.
À cause du ralentissement de l’activité économique en 2020, le nombre de frontaliers n’a augmenté que de 0,5%, la plus faible hausse depuis 1998.
Lucien Fortunati

Le ralentissement de l’activité économique en 2020 a freiné la création d’emplois et notamment l’embauche de frontaliers. Leur nombre n’a augmenté que de 0,5%, ce qui constitue la hausse la plus faible depuis 1998, comme l’indique le dernier relevé de l’Office cantonal de la statistique (Ocstat).

En chiffres absolus, fin 2020, on dénombre 92’511 frontaliers étrangers actifs dans le canton, soit 415 de plus que l’année précédente.

L’emploi frontalier a beaucoup évolué selon les branches d’activité, selon que celles-ci ont été ou pas touchées par les restrictions liées à la pandémie. Ainsi, le nombre de frontaliers a chuté dans les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration (-633) ainsi que dans le commerce de détail (-248). À l’inverse, il a augmenté dans la construction (+555) et la santé (+508).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.