Laura et David veulent un droit de regard sur l'album

Mort de JohnnyLes deux aînés du chanteur ont annoncé entamer une nouvelle procédure judiciaire visant l'opus à venir du rockeur.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les enfants aînés du rockeur français Johnny Hallyday, Laura Smet et David Hallyday, ont intenté une nouvelle action en justice pour obtenir un droit de regard sur l'album posthume de leur père, ainsi que le gel de son patrimoine, ont indiqué leurs avocats samedi.

Deux mois après la mort du chanteur, les deux aînés du rockeur avaient lancé une première action en justice en début de semaine pour contester le testament américain de leur père au seul profit de sa veuve, Laeticia, une procédure qui devrait durer plusieurs mois.

Projet d'album

Affirmant avoir essuyé un refus de la veuve de Johnny, Laura Smet a décidé de saisir la justice pour «prendre connaissance du projet d'album posthume afin de pouvoir exercer ses prérogatives d'héritier, pour pouvoir confirmer le respect de l'intégrité artistique de l'entier contenu de cet album dont la presse a annoncé qu'il aurait été récemment terminé», a indiqué un des avocats des aînés, Emmanuel Ravanas.

Avec son frère, Laura Smet a saisi en référé (en urgence) le président du tribunal de grande instance de Nanterre, à l'ouest de Paris, «afin de se voir autorisée à prendre des mesures conservatoires et notamment de se voir communiquer sous 48h le projet d'album».

Gel des biens

Les enfants de Johnny ont également demandé le gel des biens immobiliers du chanteur, soit plusieurs villas de luxe à Los Angeles, Saint-Barthélémy et Marnes-la-Coquette, près de Paris, et la mise sous séquestre de ses droits d'auteur. L'audience est fixée au jeudi 15 mars.

«Principalement préoccupée par la défense de l'oeuvre de son père», Laura Smet affirme cette fois que Laeticia Smet lui a «sèchement opposé une fin de non-recevoir à sa demande de communication amiable, s'inscrivant dans le cadre de relations familiales normales, de ce projet d'album finalisé dont elle ne sait que très peu de choses».

«Johnny Hallyday avait fait écouter avec fierté le 4 octobre dernier les premiers enregistrements bruts de quelques titres de l'album à sa fille Laura», selon les avocats. Johnny Hallyday, décédé le 6 décembre d'un cancer du poumon, a travaillé une grande partie de l'année 2017 à ce 51e album studio, inachevé mais pour lequel une dizaine de titres ont tout de même été enregistrés. (afp/nxp)

Créé: 17.02.2018, 12h55

Articles en relation

Laura Smet: «La vérité des chiffres bientôt établie»

Héritage La fille de Johnny Hallyday, qui conteste le testament de son père, confirme avoir déjà reçu des donations et des versements de sa part. Plus...

Un projet pour hériter sans se bagarrer

Succession à l'étranger Le Conseil fédéral veut éviter le psychodrame français de la succession de Johnny Hallyday. Il a mis un projet d'alignement sur le droit européen en consultation pour les successions à l'étranger. Plus...

Motos, chansons et villas dans l'héritage de Johnny

Mort de Johnny Hallyday Une bataille judiciaire autour du testament de Johnny Hallyday est engagée entre ses enfants aînés et son épouse. Mais de quoi est composée sa fortune exactement? Plus...

Johnny disait aller chez le dentiste pour voir sa fille

France Une longue bataille judiciaire s'annonce autour du testament de Johnny Hallyday. Selon les médias français, l'inimitié était réelle entre sa fille Laura et Laeticia. Plus...

Californie: les enfants n'ont pas de droit garanti

Héritage Hallyday La Californie ne prévoit pas de droit garanti à l'héritage pour les descendants. Un défi pour les enfants aînés de Johnny Hallyday. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Arrestations dans l'affaire des cinq femmes tabassées
Plus...