Passer au contenu principal

Critiques virulentesPour Karl Zéro, Frigide Barjot est «manipulée»

Pour l'animateur de télévision Karl Zéro, sa belle-soeur Frigide Barjot, leader de la «Manif pour tous», est manipulée par des extrémistes.

Karl Zéro tâcle violemment sa belle-soeur dans les médias.
Karl Zéro tâcle violemment sa belle-soeur dans les médias.
AFP

L’animateur de télévision Karl Zéro considère lundi que sa belle soeur, Frigide Barjot, tête d’affiche de la Manif pour tous, est manipulée par des extrémistes qui veulent «en finir» avec la République.

«Je crois qu’elle est en train de se prendre au jeu et que c’est à la fois grave et un peu triste. Elle arrive à sortir les vieux fans de +La vie est un long fleuve tranquille+, à les mettre dans la rue avec leurs poussettes, ils manifestent, OK, très bien. La deuxième manif’, je vois des pancartes assez bizarres autour du chômage, ça devient plus une manif’ anti-Hollande, contre le gouvernement. Et ça dégénère», a déclaré Karl Zero lundi sur Europe 1.

Frigide Barjot «est manipulée par en-dessous, par tous ceux qui veulent en finir une bonne fois pour toutes avec la République», a-t-il ajouté.

«Au secours, arrêtez tout, ça n’a plus de sens»

Soulignant la présence affirmée de groupuscules d’extrême-droite aux dernières manifestations; Karl Zéro estime que «c’est devenu politique, ça tourne à l’extrême-droite, je dis au secours, arrêtez tout, ça n’a plus de sens !»

Dans une longue «Lettre à ma belle-soeur», publiée par le site Huffington Post, Karl Zéro se souvient de l’engagement de la femme de son frère, qui fut tout d’abord «du second degré bon enfant...».

«Tu es devenu l’égérie de la Manif pour Tous. Là encore, je me suis rassuré, pensant qu’il s’agissait d’une posture, et que comme tu avais rêvé d’être une artiste...», écrit l’animateur.

«Une histoire que tu ne maîtrises pas»

«Ton collectif avait pris soin de se démarquer clairement de Civitas et d’éventuelles +racailles+ identitaires issues des "cités" de Neuilly (...) Lors de ta seconde manif, tiens donc, les pancartes avaient changé (...) J’en ai déduit que l’UMP avait du affréter des cars», écrit-il.

Karl Zéro considère que le dérapage s’est aggravé vendredi dernier devant le Sénat, «Civitas était curieusement dans le coin, et j’ai compris que tu étais en train de riper total. Tu basculais dans une toute autre histoire, que tu ne maîtrises pas...»

Karl Zéro se déclare catholique et en faveur du mariage pour tous. «Stop, Frigide !», enjoint-il à sa belle-soeur,« On n’est pas en dictature, mais si tu continues sur ce registre, là, on y va tout droit...», prévient Karl Zéro.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.