Juice WRLD possédait de la drogue et des armes

DécèsDe la drogue et des armes avaient été saisies dans les bagages du jeune rappeur Juice WRLD avant sa mort à Chicago.

Image d'archive de Juice WRLD.

Image d'archive de Juice WRLD. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le rappeur américain Juice WRLD a été pris de convulsions à l'aéroport de Chicago au moment où la police fouillait ses bagages à la recherche d'armes et de drogues, rapportent lundi les médias locaux au lendemain de sa mort soudaine à l'âge de 21 ans.

Selon le «Chicago Tribune», les autorités attendaient le jeune artiste à l'aéroport Midway alors qu'il venait de rentrer de Californie à bord d'un jet privé. Lorsque Jarad Higgins, de son vrai nom, a commencé à faire un malaise, un agent du FBI lui a administré en urgence de la naloxone, antidote utilisé dans les cas d'overdose aux opiacés.

Le rappeur, poursuit le quotidien local, sur la base de sources policières anonymes, a alors temporairement repris conscience. Mais son décès a été prononcé dimanche peu après 03H00 (10H00 en Suisse) dans un hôpital de la banlieue de Chicago.

La police a retrouvé dans ses bagages et ceux de son entourage une quarantaine de sachets de cannabis, six bouteilles de sirop pour la toux à base de codéine, un opiacé, ainsi que plusieurs armes de poing et munitions.

Autopsie peu concluante

L'autopsie pratiquée lundi par les médecins légistes du comté de Cook n'a pas permis d'en apprendre davantage sur les causes de la mort de Juice WRLD, mais des analyses complémentaires seront menées, a indiqué le comté dans un communiqué.

Une veillée funèbre aura lieu vendredi dans sa ville natale de Chicago. Le rappeur devait se produire ce weekend au festival Rolling Loud, à Los Angeles.

Comme d'autres artistes de sa génération, Juice WRLD s'était fait remarquer en ligne avant de percer auprès du grand public, notamment grâce à son titre «Lucid Dreams». Cette génération des «rappeurs SoundCloud», du nom de la plateforme de streaming sur laquelle ils ont émergé, évoque souvent dans ses textes la consommation de drogues et de médicaments, dont le Xanax, un antidépresseur. (afp/nxp)

Créé: 10.12.2019, 02h11

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Votation: faut-il taxer les chiens?
Plus...