Johnny Depp défend son honneur au tribunal

LondresLa star de cinéma a tenu à être présent au procès qui l'oppose au journal The Sun, qu'il accuse de l'avoir décrit comme étant violent envers Amber Heard, son ex-femme.

L'acteur de 56 ans avait divorcé avec fracas de son ancienne compagne en 2016.

L'acteur de 56 ans avait divorcé avec fracas de son ancienne compagne en 2016. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Johnny Depp prend son honneur au sérieux: la star hollywoodienne a créé la surprise mercredi en se rendant en personne à un tribunal de Londres, où l'acteur poursuit pour diffamation un tabloïd qui l'avait dépeint en mari violent.

L'acteur de «Pirate des Caraïbes» reproche au journal The Sun et à son propriétaire «News Group Newspapers» d'avoir présenté comme un fait avéré, dans un article publié en avril 2018, qu'il avait frappé celle qui était alors sa femme, l'actrice américaine Amber Heard.

Le couple avait divorcé avec fracas en 2016, un peu plus d'un an après son mariage. L'actrice de 33 ans avait évoqué «des années» de violences «physiques et psychologiques», ce que Depp dément.

Dix jours de procès

Vêtu d'un costume bleu foncé, la star de 56 ans s'est assise derrière ses avocats lors d'une audience préliminaire durant laquelle son ex-femme a été décrite comme «l'agresseur».

Son avocat David Sherborne a indiqué qu'il présenterait des preuves en ce sens lors du procès, qui est prévu pour durer dix jours à partir du 23 mars.

«Il y a un tel contraste entre la version des faits fournie par Amber Heard et celle de Johnny Depp», a-t-il déclaré. «C'est noir et blanc. Une personne (...) ment, et pas l'autre», a-t-il poursuivi. «Evidemment, nous disons que c'est Amber Heard (qui ment), Johnny Depp est 100% clair à ce propos».

Il a fait référence à un enregistrement récemment dévoilé dans les médias, dans lequel l'actrice admet avoir frappé Johnny Depp. Cela «démontre de sa propre voix qu'elle n'était pas une victime de violence conjugale, mais plutôt qu'elle était l'agresseur».

Les poursuites pour diffamation aux Etats-Unis de Johnny Depp contre son ex-femme suivent par ailleurs leur cours, selon David Sherborne.

Depp et Heard s'étaient rencontrés sur le tournage de «Rhum Express» (2011), alors que l'acteur vivait encore avec l'actrice et chanteuse française Vanessa Paradis, mère de ses enfants Lily-Rose et Jack. La star française avait publiquement soutenu son ex-compagnon, affirmant qu'il n'avait jamais été violent avec elle. (afp/nxp)

Créé: 26.02.2020, 16h29

Articles en relation

Johnny Depp s'évite un procès

People En passant un accord avec ses ex-managers, l'acteur américain met fin à des plaintes croisées pour des millions de dollars. Plus...

Johnny Depp défendu par J.K. Rowling

Cinéma Des fans voulaient que l'acteur, accusé de violence conjugale, soit remplacé dans la suite des «Animaux fantastiques». La romancière le soutient. Plus...

Johnny Depp quasi ruiné par son train de vie

Plainte L'un de ses créanciers a déposé plainte pour remboursement en souffrance. L'acteur dépenserait 2 millions de dollars par mois. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus crée une frénésie de nettoyage
Plus...