Les contribuables à la rescousse du prince Harry

Royaume-UniLes travaux pour rénover le cottage de Frogmore, où se sont installés Harry et Meghan avec leur premier né Archie, ont coûté 2,4 millions de livres aux contribuables.

Harry et Meghan se sont installés à Frogmore, situé sur les terres du château de Windsor, pour y élever leur premier enfant.

Harry et Meghan se sont installés à Frogmore, situé sur les terres du château de Windsor, pour y élever leur premier enfant. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La rénovation de la nouvelle résidence du prince Harry, de son épouse Meghan et de leur fils Archie a coûté 2,4 millions de livres (3 millions de francs) aux contribuables britanniques, selon les comptes annuels de la famille royale publiés mardi.

«Les infrastructures obsolètes ont été remplacées pour garantir l'avenir à long terme de la propriété» datant du début du XIXe siècle, a justifié lors d'une conférence de presse Michael Stevens, en charge de la gestion des comptes royaux.

Les six mois de rénovation ont notamment permis de réunir en une seule résidence les cinq unités qui constituaient le cottage de Frogmore, situé sur les terres du château de Windsor, à une quarantaine de kilomètres à l'ouest de Londres.

Harry et Meghan se sont installés dans cette résidence pour y élever leur premier enfant, Archie, né le 6 mai. Ils vivaient auparavant au palais de Kensington, à Londres, lieu de résidence de William et Kate, et de leurs trois enfants.

Critiques

Le coût pour le contribuable de cette rénovation a suscité son lot de critiques. «Un organisme de bienfaisance a dépensé 2,4 millions de livres pour un centre de soutien pour les marines souffrant du syndrome de stress post-traumatique. Les contribuables ont ensuite dépensé le même montant pour offrir une maison privée de luxe pour Harry et Meghan», a souligné sur Twitter Graham Smith, patron des «Républicains», le mouvement britannique anti-monarchie.

La somme aurait également «pu servir à transformer les immeubles vides de Windsor en lieux où les sans-abri peuvent dormir», a estimé Mark Delaney, un sans-abri de Windsor, dans le Daily Mirror.

Au total, la monarchie a dépensé 67 millions de livres (83 millions de francs) sur les 82 millions de livres reçus du Trésor britannique.

Selon Michael Stevens, les 15 millions de livres non dépensés cette année, sont mis de côté pour de futurs travaux dans le palais de Buckingham, dont la rénovation a débuté en 2018 et doit durer dix ans.

Les bénéfices générés par le patrimoine de la Couronne, le «Crown Estate», sont cédés au Trésor britannique, depuis un accord conclu en 1760. En 2018-2019, ils se sont élevés à 345,5 millions de livres.

Subvention pour la reine

En échange, le Trésor verse une subvention censée couvrir les dépenses annuelles de la reine, appelée «Sovereign Grant», et qui correspond à 15% des bénéfices. Depuis 2018, la famille royale reçoit 10% supplémentaires pour couvrir les travaux de rénovation du palais de Buckingham.

Sur le total des dépenses, 23 millions de livres ont servi à payer le personnel (463 employés à plein temps), tandis que 2,3 millions ont été consacrées à l'accueil de près de 160'000 invités, avec 1,7 million de livres en nourriture et boissons.

La visite d'Etat début juin du président américain Donald Trump sera inscrite dans le prochain bilan annuel. En 2017-2018, le Trésor avait versé 76 millions de livres à la famille royale. (ats/nxp)

Créé: 25.06.2019, 11h41

Articles en relation

Meghan s'offre un bain de foule à bord d'une calèche

Royaume-Uni Souriante et détendue, la Duchesse de Sussex a fait samedi sa première apparition après la naissance de son fils Archie. Plus...

On sait où est né le petit Archie

Bébé royal Le petit garçon du prince Harry et de son épouse Meghan est né dans un hôpital privé à Londres. Plus...

Blâmée pour avoir pris en photo une maison d'Harry

Royaume-Uni Une agence a été sanctionnée après avoir photographié, depuis un hélicoptère, une résidence du prince Harry. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...