Mme Mugabe en justice pour une bague à 1,3 million

ZimbabweL'épouse du président zimbabwéen, Grace Mugabe, a lancé des poursuites contre un homme d'affaires libanais qui ne lui a pas remis une bague en diamants.

Grace Mugabe défraye fréquemment la chronique des pages people des magazines.

Grace Mugabe défraye fréquemment la chronique des pages people des magazines. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Grace Mugabe avait commandé une bague en diamants de 1,35 million de dollars pour son anniversaire de mariage à un homme d'affaires. Elle n'en a jamais vu la couleur.

«La Première Dame Grace Mugabe réclame à l'homme d'affaires en fuite Jamal Joseph Ahmed 1,23 million de dollars pour une vente d'une bague en diamant qui s'est mal passée l'an dernier», affirme le quotidien The Herald.

«En rupture de contrat, M. Ahmed n'a pas livré la bague, déclenchant une bataille juridique», explique le quotidien, le plus grand du Zimbabwe.

En 2015, Grace Mugabe avait commandé une bague de 100 carats, d'une valeur de 1,35 million de dollars pour marquer l'anniversaire de son mariage avec Robert Mugabe, 93 ans.

«Le défendeur lui a remis une bague d'une valeur de 30'000 dollars, dont la plaignante a naturellement refusé de prendre possession», affirme le dossier que The Herald affirme avoir consulté.

Menaces

Grace Mugabe ayant demandé à être remboursée, l'homme d'affaires libanais, résident permanent au Zimbabwe mais qui n'y vit plus, lui a fait un versement de 120'000 dollars.

Selon des documents déposées au tribunal l'an dernier, M. Ahmed avait proposé de rembourser par échéances et aurait déjà versé 150'000 dollars.

L'homme d'affaires libanais s'est déjà plaint d'avoir reçu des menaces de la part d'agents des services de renseignement zimbabwéens et d'un fils - d'un premier mariage - de Grace Mugabe, Russell Goreraza.

Grace Mugabe, 52 ans, a épousé le président zimbabwéen en 1996 et défraye fréquemment la chronique des pages people des magazines. Elle dirige la branche féminine du parti de son mari et fait partie des candidats potentiels à sa succession. (afp/nxp)

Créé: 18.10.2017, 13h56

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse-UE: Toujours pas d'accord-cadre
Plus...