Joies et folles spéculations sur le futur bébé de Kate

Revue de presse Les médias commentent abondamment ce matin la grossesse de la duchesse de Cambridge. De quelle rare maladie souffre-t-elle? Quel ordre de succession sur le trône aura son enfant?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les médias du monde entier sont pris de «Royal-Baby-Mania». Après de longs mois de conjectures, l’annonce officielle est tombée hier: Kate et William attendent un enfant.

Le bon «timing» de cette annonce est souligné par de nombreuses gazettes: «Voler la vedette au jubilé de diamant de la reine Elizabeth II, qui a atteint son point culminant en juin dernier, et aux Jeux olympiques et paralympiques de Londres l'été dernier aurait été malvenu», explique le site purepeople.com.

Sur Twitter, les réactions à la grossesse de Kate se suivent, entre autres, sur le hashtag #RoyalBaby. Quelques déclarations officielles se sont glissées au milieu des exclamations de joie et des blagues habituelles: «Laureen et moi félicitons le duc et la duchesse de Cambridge pour la merveilleuse nouvelle», se réjouit le Premier ministre canadien Stephen Harper. «C’est une grande joie d’apprendre que la duchesse et le duc de Cambridge attendent un enfant. Ils feront de merveilleux parents», assure pour sa part le Premier ministre britannique David Cameron.

Rare maladie

Un bémol s’est toutefois invité dans l’euphorie «peopolesque». Les services de Kate et William ont précisé hier que la future mère était atteinte d’une rare maladie liée à sa grossesse. L’occasion pour plusieurs médias de s’y intéresser: «L’hyperemesis gravidarum (H.G.) est une grave maladie de nausées matinales qui touche une femme sur 50, survenant plus souvent lorsque la mère en devenir attend des jumeaux», lâche en passant le New York Daily News, parmi d'autres tabloïds.

«Cette maladie conduit généralement à une perte de poids de 5% et exige un traitement à base de fluides, voire des suppléments nutritionnels en intraveineuse, dans les cas les plus graves», explique une experte de l’Université de Californie dans le New York Times. La maladie peut se révéler fatale si elle n'est pas suivie attentivement.

Pas de spéculation sur une grossesse multiple, mais sur le sexe de l'enfant, pour le New York Times. Selon les études citées par leur spécialiste, l’hyperemesis gravidarum est plus courante lorsque la mère attend une fille.

L’enjeu du trône

Quelle sera la place de l’enfant dans l'ordre de succession sur le trône? Leur bébé sera l’arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-petit-enfant de la reine Victoria, a calculé l’Independant.

Il héritera de la troisième place, selon le Daily Mail. Derrière le prince Charles et son père, le prince William. Ce dernier renoncera-t-il à sa carrière dans l’armée de l’air pour privilégier celle de prétendant au trône, se demande purepeople.com, lui qui est second dans l’ordre de succession?

Cette nouvelle rappellera aux pays du Commonwealth de ratifier la loi autorisant désormais l’aînée d’une famille héritière du trône à régner, même si elle a un petit-frère, indique le média canadien CBC News.

Prénoms

Les futurs prénoms de l’enfant attisent déjà les plus folles spéculations. Mais autant le dire tout de suite: rien de bien solide n'en ressort. Un prénom gallois paraît évident pour certains. D’autres imaginent un prénom écossais, en référence à la rencontre de Kate et William à l’Université de Saint Andrew.

Une fille pourrait être baptisée Diana, en hommage à la mère de William tant aimée des Britanniques. Le premier prénom devra en tous cas comporter une consonance royale, à l’instar de «James, Edward, Charles, George, Mary et Elizabeth», assure le Daily Mail. Le tabloïd Mirror va, lui, encore plus loin: il imagine à coup de Photoshop le futur visage de leur enfant!

Devoir accompli

«Kate doit ressentir un incroyable soulagement: elle a accompli son devoir en étant enceinte d’un héritier ou d’une héritière du trône», commente un blog du Telegraph.

La journaliste prévient qu’il ne sera toutefois pas évident pour la duchesse de Cambridge de demeurer la femme la plus regardée du monde tout en prenant du poids et en affrontant les montées d’hormones ces prochains mois. Surtout pour elle, qui glisse sur le monde avec grâce et perfection en taille zéro depuis son mariage.

Mais cette grossesse la rendra peut-être enfin humaine, se réjouit encore la blogueuse: «Elle signifie que Kate rejoint à présent le monde ordinaire, après plus d’un an de vie dans le Windsor wonderland».

Certes la pression tombe pour Kate Middleton. Mais jusqu’à quand, s'interroge purepeople.com, pariant qu’elle sera vite «remplacée par un engouement qui risque fort d'atteindre des sommets d'hystérie.»

Créé: 04.12.2012, 11h48

Articles en relation

Fille ou garçon, l'enfant de William pourra devenir monarque

Famille royale Fille ou garçon, le premier enfant du prince William pourra devenir monarque. Cela en vertu de nouvelles règles de succession adoptées en 2011 par le Commonwealth. Plus...

Le prince William et son épouse Kate attendent un enfant

Famille royale Le prince William et son épouse Kate attendent un enfant a annoncé lundi le secrétariat du prince. Son Altesse royale victime de sévères nausées, doit rester à l'hôpital plusieurs jours. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.