Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Pandémie en SuissePas d’impact à long terme du Covid sur les finances publiques

Les milliards de francs dépensés pour maîtriser la crise du coronavirus ne devraient avoir qu’une influence relativement faible sur l’évolution des dépenses publiques.

Réduction des dettes

Défis démographiques

Impact du réchauffement difficile à chiffrer

ATS

1 commentaire
Trier:
    Bovay-Rohr

    Titre de l'étonnant article, citation «Pas d’impact à long terme du Covid sur les finances publiques» ce qui fait que je m'étonne encore plus de trouver un chapitre, citation: «Impact du réchauffement difficile à chiffrer». Récemment Ethos a chiffré les dépenses d'investissement des industries suisses pour cet objectif mal fondé à 28 milliards/an.

    ---

    Je vois deux causes de dépenses comparables pour la Confédération:

    - Les aides pour faire face, par exemple aux éboulements dus à la fonte du permafrost, qui sont évidemment justifiées.

    - Les aides pour se départir du gaz, des carburants ou des combustibles pétroliers, dues non pas au besoin de faire face à leurs raréfactions inéluctables, mais en prétendant influencer le climat global, ce qui est aussi mal fondé.

    ---

    A vu des montants pharaoniques en jeu, il serait plus que temps de vérifier enfin quel est le rôle physique du CO2. Sachant par calculs qu'il est microscopique, il est donc vraisemblablement abusif de justifier par l'effet de serre de ce gaz des dépenses soi-disant "climatiques".