Passer au contenu principal

Procès à GenèvePas de condamnation pour les deux dentistes

Les praticiens, prévenus de lésions corporelles par négligence, sont soulagés. Le Tribunal classe l’affaire, mais une procédure civile devrait suivre.

La plaignante, de dos, défendue par Me Thomas Barth , a porté plainte en 2015 contre les deux dentistes.
L’avocat et la victime
La plaignante, de dos, défendue par Me Thomas Barth , a porté plainte en 2015 contre les deux dentistes.
Olivier Vogelsang

Au vu de l’acte d’accusation, ces deux dentistes risquaient gros. Jusqu’à plusieurs mois de prison avec sursis pour l’un d’eux. Au final, ils s’en tirent bien. Mercredi, le Tribunal de police a classé l’affaire, qui traînait depuis des années. Mais elle pourrait rebondir devant les instances civiles. Les deux hommes étaient prévenus de lésions corporelles par négligence à l’encontre d’une patiente. Mais des lésions simples ou graves? Voilà l’enjeu majeur de ce procès.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.