Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

En cas de pénurie grave de gazParmelin monte le chauffage de 19 à 20 °C

Le conseiller fédéral Guy Parmelin affirme que le risque de pénurie de gaz reste bas pour l’instant et que la Suisse est bien préparée.
Voici les étapes prévues par le Conseil fédéral en cas de pénurie de gaz.

«Le but est que la population et l’économie puissent se faire une idée de ce qui se passerait en cas de pénurie.»

Guy Parmelin, conseiller fédéral en charge de l’Économie

Adieu le wellness

«Il n’y aura pas des policiers avec des thermomètres pour contrôler toutes les maisons.»

Guy Parmelin, conseiller fédéral en charge du Département de l’économie, de la formation et de la recherche
Plutôt que les 19 °C proposés en consultation, les ménages et entreprises qui chauffent au gaz devront se limiter à 20 °C en cas de pénurie grave.

Pas d’exception dans l’industrie

En cas de contingentements, tout le monde sera concerné sauf: les ménages, les hôpitaux et les établissements médico-sociaux, la police, les sapeurs-pompiers, les entreprises assurant l’approvisionnement en eau potable, l’approvisionnement en énergie, l’épuration des eaux usées et l’élimination des déchets, et les exploitants de chauffage des aiguillages du réseau ferroviaire national.